Grégory Caselles

J’espère que cet article sera utile pour vous aider à réussir avec le numérique.

Besoin de trouver vos clients par internet ? Alors, commencez par découvrir la méthode infaillible pour générer des prospects et les convertir en clients avec le guide de Dilo  🔗. C’est gratuit. 😉

En tant que petite ou moyenne entreprise, on a tendance à vouloir être sur tous les fronts en termes de communication. Le risque ? S’éparpiller et perdre du temps, de l’argent et de l’énergie pour des résultats pas toujours à la hauteur de votre investissement.

En effet, vous n’avez pas besoin d’être présent sur tous les réseaux sociaux, de faire des promos à gogo ou encore d’allouer tout votre budget à des Facebook Ads, Instagram Ads et compagnie…

Pour structurer vos actions de communication, il faut penser stratégie ! Et cela tombe bien, puisqu’on a préparé pour vous un petit guide des 7 étapes essentielles pour bâtir la meilleure stratégie de communication pour votre entreprise.

Bonne lecture !🦉

La stratégie de communication, kézako ? Comment ça fonctionne ?

Tout d’abord, une stratégie de communication est un pilier essentiel de votre stratégie de marketing. En effet, elle donne le ton et définit la voix de votre entreprise dans vos prises de parole publiques, que ce soit sur les réseaux sociaux, sur le blog de votre site internet ou même dans la réalité.

Pourquoi communiquer ? A quel moment ? Sur quels canaux ? De quelle manière ? Voilà autant de questions auxquelles vous devez répondre lors de l’élaboration de votre stratégie de com’ digitale ou hors-ligne.

A ce titre, la construction de votre stratégie de communication s’articule en 7 grandes étapes essentielles :

  1. Analyse de votre marché et de votre environnement concurrentiel ;
  2. Définition de vos objectifs de communication (en lien avec vos objectifs marketing) ;
  3. Ciblage et l’élaboration de votre buyer-persona ;
  4. Elaboration de votre ligne éditoriale (ton, voix de marque) ;
  5. Choix des canaux de communication (digital, print, etc) ;
  6. Définition des ressources allouées à votre communication (main d’œuvre, prix des outils, argent investi dans la publicité, etc).
  7. Mise en place d’un process d’analyse des performances (afin d’évaluer la pertinence et le retour sur investissement de vos actions).
le conseil de dilo

Le conseil Dilo

Quelle différence entre stratégie de communication et campagne de communication ?

Pour faire simple, la stratégie de communication s’inscrit comme la colonne vertébrale de vos futures campagnes de communication. Elle insuffle de la cohérence et de la pertinence et reste le plan de référence pour toutes vos actions marketing. 

Quant aux campagnes de communication, celles-ci se déroulent sur une période définie et visent à atteindre un objectif spécifique grâce à des leviers spécifiques (emailing, blog, Google ads, etc) comme la promotion d’un nouveau produit, d’un service ou encore la sensibilisation à un sujet en particulier. 


Les 7 étapes à suivre pour bâtir une stratégie de communication qui transforme vos prospects en clients

1. Etude de marché et analyse de vos concurrents

Avant toute chose, vous allez devoir définir votre positionnement marketing par rapport à vos concurrents. Bien sûr, de nombreux créneaux sont déjà pris, ce pourquoi nous vous recommandons de procéder à une étude de marché :

  1. Le PESTEL : un outil d’analyse global de votre environnement externe, sur les plans Politique; Économique, Social, Technologique, Environnemental et Légal.
  2. LE SWOT : un outil destiné à identifier les Forces et les Faiblesses (internes) de votre entreprise ainsi que les Opportunités et les Menaces (externes) que vous pouvez exploiter à votre avantage.

Cette première étape va vous permettre de mieux vous situer et de trouver votre niche dans un environnement toujours plus concurrentiel. Bien qu’il est possible (et parfois avantageux) de vous inspirer de vos challengers, soyez vous même, car les autres sont déjà pris 😉

2. Définition des objectifs de communication

Notre méthode préférée pour définir ses objectifs de communication est super simple à mettre en œuvre ! Il s’agit de la méthode SMART :

  • Spécifique (Specific) : vos objectifs doivent répondre aux questions « qui », « quoi », « où », « quand », « pourquoi » et « comment ». Un objectif spécifique indique exactement ce que vous voulez accomplir.
  • Mesurable (Measurable) : vos objectifs doivent être mesurables afin que vous puissiez évaluer leur réalisation. Cela implique de définir des critères spécifiques qui vous permettront de quantifier les progrès vers l’atteinte de l’objectif.
  • Atteignable (Achievable) : vos objectifs doivent être réalisables et atteignables. Ils doivent être ambitieux mais réalistes, en tenant compte des ressources disponibles, des contraintes et des compétences nécessaires pour les atteindre.
  • Pertinent (Relevant) : vos objectifs doivent être pertinents par rapport à votre vision globale, à vos valeurs et à vos priorités. Ils doivent contribuer directement à la réalisation de vos objectifs plus larges et être alignés sur votre stratégie globale.
  • Limité dans le temps (Time-bound) : vos objectifs doivent être définis dans un cadre temporel spécifique avec une date limite claire pour leur réalisation. Cela crée un sens d’urgence et aide à maintenir la concentration sur l’objectif.

Par exemple, au lieu d’avoir pour objectif “augmenter la notoriété de mon entreprise”, préférez “augmenter la notoriété de mon entreprise de 20 % auprès des jeunes adultes de 18 à 24 ans dans les six prochains mois ».

Notre conseil : si votre offre commerciale s’inscrit dans une démarche vertueuse, il peut être intéressant de définir des objectifs autour de votre image de marque et de l’impact social que vous désirez avoir sur votre cible. Il peut par exemple s’agir de sensibiliser à l’importance de la santé mentale en entreprise, à certaines maladies ou encore à la protection de l’environnement.

3. Identification de la cible et élaboration du buyer-persona

On ne fait pas passer un message de la même manière à un cadre de 45 ans qu’à une étudiante de 19 ans car on actionne pas les mêmes leviers pour susciter chez eux l’envie d’achat.

En plus d’une différence générationnelle (et donc, de références et de points de repères qui diffèrent) ces deux types de cible n’ont pas les mêmes exigences, pas les mêmes besoins, les mêmes préoccupations et surtout, le même pouvoir d’achat.

Bien sûr, vous pouvez avoir plusieurs cibles différentes et de ce fait, dégager des segments de cibles différents.

En tant que TPE-PME, vous avez tout intérêt à identifier précisément qui sont vos prospects, quels sont leurs besoins et leurs attentes et comment votre communication peut y répondre. Pour ce faire, nous vous conseillons d’établir un buyer-persona, une représentation semi-fictive de votre client(e) idéal(e).

modèle de persona pour stratégie de communication

Mais au fait, c’est quoi un buyer persona ?

Le buyer persona constitue un portrait robot de votre client idéal. Pour établir un buyer-persona pertinent, on se base sur des données comme : 

  • l’âge moyen ;
  • le niveau de revenus ;
  • le type d’environnement ; 
  • les comportements, les peurs, les freins et les motivations ;
  • les besoins et les objectifs ; 
  • les réseaux sociaux et médias utilisés au quotidien. 

En général, on utilise les buyer personae pour mieux comprendre les comportements d’achat de sa cible, créer des produits/services adaptés à ses besoins mais aussi développer des campagnes de communication pertinentes. En outre, il s’agit de personnifier votre marché cible.

4. Définition du ton de communication

Une fois que le public cible est identifié, votre entreprise doit développer sa voix de marque afin de conserver une cohérence sur tous vos canaux de communication.

Comment voulez-vous vous adresser à votre public ? Quels sont les éléments de langage essentiels ? Les expressions à bannir ? Le ton à adopter ? Toutes ces questions vont vous permettre de définir votre stratégie de contenu et votre ligne éditoriale par la suite.

5. Sélection des canaux de communication

Ensuite, il vous faut bien choisir vos canaux de communication en ligne et hors-ligne pour pouvoir capter votre cible :

  • le site internet et le blog ;
  • les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, X, Linkedin, Pinterest)
  • le marketing par emailing ;
  • la publicité en ligne (Google Ads, Facebook Ads, Linkedin Ads) ;
  • les médias conventionnels (TV, radio, presse) ;
  • l’affichage publicitaire ;
  • Les médias tactiques ou de proximité (flyers, sacs à pain, sets de table, cartes de visite, etc).

La sélection des canaux doit être basée sur les préférences de communication de votre public cible et sur l’efficacité de chaque canal pour atteindre les objectifs de communication de l’entreprise.

Autant vous dire que Tiktok et Pinterest ne seront pas nécessairement les choix les plus pertinents pour une cible senior et que les moins de 18 ans auront peu d’intérêt à vous retrouver sur Linkedin (hormis peut-être les enfants prodiges de la start-up nation)…

6. Définition des ressources (budget, main d’oeuvre, etc)

Pour une petite entreprise, il n’est pas toujours facile de consacrer un budget dédié à la communication, d’autant plus quand on ne sait pas comment le répartir entre les différents canaux.

Selon nous, il est préférable de commencer par investir dans les leviers de communication les plus à même de générer des ventes. C’est par exemple le cas de votre site internet ! S’il est possible de créer un site web soi-même, il est quand même plus simple de confier sa réalisation à un(e) professionnel(le) qualifié(e). En effet, tout le temps passé à essayer de comprendre comment créer une page, c’est du temps que vous ne passez pas à développer votre activité.

Bien sûr, il existe tout un tas de canaux qui ne nécessitent aucun investissement financier pour vous permettre d’atteindre vos objectifs, comme la création d’articles de blog ou les publications sur les réseaux sociaux.

En revanche, si vous disposez de l’argent mais pas du temps ni des compétences pour mettre en œuvre votre stratégie de communication, nous vous recommandons de faire appel à une agence spécialisée, un(e) freelance ou même un(e) stagiaire afin de vous épauler.

7. Analyse des performances

Enfin, il est crucial d’évaluer régulièrement la pertinence et l’impact de votre stratégie de communication, et si nécessaire, de procéder à quelques ajustements.

Pour ce faire, il vous faut analyser les performances de vos canaux (taux d’engagement, portée de vos messages) et de vos campagnes de communication (taux de clics, taux de conversion, etc) à partir d’un outil comme Google Analytics.

Faire régulièrement le point sur vos actions de communication et de marketing va vous permettre d’identifier ce qui fonctionne bien et ce qui doit être amélioré, selon les évolutions de votre marché mais aussi de votre cible.

Vous souhaitez suivre ces 7 étapes pour élaborer votre stratégie de communication mais ne disposez pas du temps ou des compétences ?

Les experts DILO vous accompagnent dans la construction et la mise en œuvre de votre plan de communication globale afin de vous aider à déployer des campagnes de communication 100% efficaces et pertinentes. Notre objectif ? La conversion !

Si vous souhaitez bénéficier d’une stratégie claire et bien construite pour atteindre vos objectifs, demandez un devis gratuit